Radio Alhoceima Alhucemas Amazigh Rif Maroc Morocco Maghreb Tamazgha

Alhucemas \| Alhoceima

Imprimir

Un proyecto recupera 18 viviendas en Marruecos

Escrito por Administrator on .

Un proyecto recupera 18 viviendas en Marruecos
La delegación que visitó Alhoceima comprobó el desarrollo de las casas donde vivirán 18 familias que lo perdieron todo tras el terremoto de 2004
Casi 35.000 euros han sido empleados en la reconstrucción de 18 casas en la localidad marroquí de Alhoceimas, una de las afectadas por el terremoto que asoló la zona en febrero de 2004. Hasta allí se desplazó la semana pasada una delegación municipal, encabezada por la delegada de Servicios Sociales, Francisca Borrego, para comprobar el estado de las obras.
Este presupuesto constituyó un tercio del empleado por la comisión local de cooperación y desarrollo del año pasado, que decidió encomendar a la Asociación Pro Derechos Humanos de Andalucía (ASPDH) la labor de buscar organizaciones en la zona que presentaran un proyecto, "porque nosotros queríamos financiar un trabajo concreto", explicó Borrego.
Finalmente la labor recayó sobre la comunidad religiosa Esclavas de la Inmaculada Niña, que desde mediados del mes de noviembre comenzó a trabajar en la construcción de estas 18 viviendas, ubicadas de modo desperdigado a unos 18 kilómetros de la ciudad. Esta comunidad religiosa lleva en la zona desde el año 1929 y desde que se sufrió el terremoto están trabajando en los alrededores de Alhoceima en la reconstrucción de casas de los más desamparados
Imprimir

Abdelkrim, précurseur de la guérilla moderne

Escrito por Administrator on .

Abdelkrim, précurseur de la guérilla moderne
Symbole de l'indépendance marocaine et de la lutte anticoloniale, inspirateur de la guérilla moderne pour Hô Chi Minh. Rien ne préparait Abdelkrim El Khattabi à un tel destin. Il est né vers 1882 à Ajdir, dans les environs d'Al-Hoceima, au sein de la puissante tribu berbère des Beni Ouriaghel. Après des études à l'université Karaouiyine de Fès, il s'installe à Melillia et entame une carrière hétéroclite : maître d'école, journaliste, secrétaire, interprète... En 1907, il devient secrétaire du Bureau des affaires indigènes puis cadi en 1914. Habile, Abdelkrim met à profit ces années pour parfaire sa connaissance des rouages de l'administration espagnole. A cette époque, il effectue également quelques séjours en prison suite à des conflits avec les autorités espagnoles. En 1919, de retour dans sa ville natale et habité par une solide haine du régime colonial, il soulève les Beni Ouriaghel contre l'Espagne avec l'aide de son frère Mhammed qui est aussi son conseiller. Il affine également son projet politique : faire du Rif une république moderne où l'économie et l'éducation sont des priorités. Très vite, il noue des alliances stratégiques avec les chefs d'autres tribus refusant, comme lui, la colonisation espagnole. La guerre est inévitable
Imprimir

Abdelkrim, précurseur de la guérilla moderne

Escrito por Administrator on .

Abdelkrim, précurseur de la guérilla moderne
Symbole de l'indépendance marocaine et de la lutte anticoloniale, inspirateur de la guérilla moderne pour Hô Chi Minh. Rien ne préparait Abdelkrim El Khattabi à un tel destin. Il est né vers 1882 à Ajdir, dans les environs d'Al-Hoceima, au sein de la puissante tribu berbère des Beni Ouriaghel. Après des études à l'université Karaouiyine de Fès, il s'installe à Melillia et entame une carrière hétéroclite : maître d'école, journaliste, secrétaire, interprète... En 1907, il devient secrétaire du Bureau des affaires indigènes puis cadi en 1914. Habile, Abdelkrim met à profit ces années pour parfaire sa connaissance des rouages de l'administration espagnole. A cette époque, il effectue également quelques séjours en prison suite à des conflits avec les autorités espagnoles. En 1919, de retour dans sa ville natale et habité par une solide haine du régime colonial, il soulève les Beni Ouriaghel contre l'Espagne avec l'aide de son frère Mhammed qui est aussi son conseiller. Il affine également son projet politique : faire du Rif une république moderne où l'économie et l'éducation sont des priorités. Très vite, il noue des alliances stratégiques avec les chefs d'autres tribus refusant, comme lui, la colonisation espagnole. La guerre est inévitable.
Madrid envoie en 1920 une armée de 100 000 hommes mais subit une véritable défaite militaire en 1921 lors de la bataille d'Anoual (cf. encadré). De victoire en victoire, Abdelkrim repousse les Espagnols sur les côtes et proclame en 1922 la République du Rif, en plein empire alaouite. Inquiète de ses succès militaires, la France vole au secours des Espagnols et dépêche sur place 400 000 hommes commandés par le maréchal Pétain. Avec son armée de 75 000 hommes, Abdelkrim doit alors faire face à 32 divisions franco-espagnoles et 44 escadrilles d'avions de combat. La guerre est totale, sanglante et Abdelkrim se rend le 27 mai 1926 avant d'être « exilé » sur l'Ile de la Réunion, au milieu de l'Océan Indien. En 1947, lors de son transfert en métropole, il s'échappe lors d'une escale en Egypte et s'installe au Caire où il fonde, notamment avec le tunisien Bourguiba, le Comité de libération du Maghreb. Lui rendre visite était à l'époque un passage obligé pour les révolutionnaires du monde entier et son aura ne cesse de grandir de par le monde. Bien après sa mort, Mao Tsé Toung dira de lui à une délégation palestinienne du Fatah venue lui rendre visite en 1971 « Vous êtes venus pour que je vous parle de la guerre populaire de libération alors que, dans votre histoire récente, il y a Abdelkrim qui est une des principales sources desquelles j'ai appris ce qu'est la guerre populaire de libération. » Abdelkrim El Khattabi décède au Caire en 1963 et se voit accorder par l'Egyptien Nasser des funérailles nationales. Sa dépouille est toujours en Egypte et l'Instance Equité et Réconciliation (IER) a récemment demandé son rapatriement au Maroc
Imprimir

La marche populaire des paysans pauvres de Tamassint, région du RI

Escrito por Administrator on .

La marche populaire des paysans pauvres de Tamassint, région du RIF.
Aujourd'hui 3 jours avant le départ de la marche populaire des paysans pauvres. Soutenez des paysans pauvres à Tamassint!
Chaque jour qui passe, est un jour de moins pour le rendez-vous de la marche populaire des sinistrés de Tamassint, pour leur lutte pour droit à l'habitat et la libération des détenus politique de rifans du 19 mai 2005.
Chaque jour qui passe, fait de plus en plus diminuer la période du temps qui nous separt du premier septembre 2005. Il nous reste exactement 3 jours et 20 heures au départ de la marche de la libération à Tamassint. Nous savons tous bien que c'est une décision populaire des citoyens sinistrés, qui ne peuvent plus rester bras croisés devant l'agression makhzanienne.
Je sais bien, d'après mon expérience avec les masses populaires rifaines à Tamassint, au début de ce mois, qu'ils sont sérieux de ce qu'ils fassent, et en plus ils sont sûrs de leurs capacités. Pour eux, c'est une question de vie ou de mort, soyez sûr que c'est vraiment une décision qui ne peut pas être en question, ni en discussion. C'est une décision qui dépasse les limites de toutes intervention dite pacifique entre les rifains sinistrés et le makhzen enragé par le mouvement populaire des paysans pauvres partout au Maroc
Imprimir

El instituto español de Alhucemas ‘Melchor Jovellanos

Escrito por Administrator on .

El instituto español de Alhucemas ‘Melchor Jovellanos’ acoge desde ayer hasta el próximo viernes toda una batería de actividades para conmemorar el día 8 de marzo, el ‘Día Internacional de la Mujer Trabajadora’, tal y como informó ayer este centro a El Faro. Así, ayer jueves se inauguró la exposición ‘Producciones de mujeres del Rif’, donde se pueden ver numerosas obras de cerámica tradicional de esta región, confección y costura, arte y decoración, así como plantas medicinales y aromáticas. Con motivo de esta inauguración el coro-rondalla ‘Jovellanos’ interpretó las